Pages

Aug 3, 2011

Monet exhibit in Martigny, Switzerland - Monet au Musée Marmottan et dans les Collections suisses 17 juin – 20 novembre 2011 tous les jours de 9 h à 19 h

Hi,

If ever you are in Switzerland, you absolutely must see the Monet exhibit in Martigny (Valais Canton). It is breathtaking! I could have spent hours there looking at every little detail painted by Monet, the first painter whose work was qualified as Impressionnist art.

Here is the short summary of the exhibit that you can also find on the Gianadda Foundation's website (http://www.gianadda.ch/wq_pages/fr/expositions/index.php). Unfortunately it can only be found in French...


Sneak peek:


















L’exposition Claude Monet offre au public un voyage où la réalité est recomposée à partir de la lumière à laquelle l’artiste fait subir des variations infinies. Elle est une invitation à l’étude de la nature, des paysages, de l’urbanisme dont le souci de ce patriarche de l’impressionnisme, a été de capter le réel dans ses apparences les plus fugitives. Un véritable hymne à la lumière et à la couleur représenté par quelque 70 peintures, dont 26 prêts historiques du Musée Marmottan Monet, et toutes les autres œuvres provenant de grands musées (Bâle, Berne, Lausanne, Zurich, …) et collections privées suisses. Ce large panorama de l’œuvre de Monet met en lumière les principaux thèmes de l’œuvre de l’artiste : notamment Argenteuil, Vétheuil, la Hollande, les Meules, la Cathédrale de Rouen, Londres, Bordighera, les Peupliers, les Nymphéas, le Pont japonais…Cette balade picturale offre aux visiteurs une promenade choisie sur les pas des lieux de prédilection du peintre de Giverny : les bords de la Seine, les Côtes normandes, la Bretagne et l’Italie.


DE QUELQUES TABLEAUX ET THEMES DE CLAUDE MONET
Monet peint pendant plus de soixante ans et à l’aube de sa vie, il porte un jugement sur son travail et déclare : « …ma seule vertu, c’est d’avoir peint directement d’après nature, en es-sayant de transcrire les impressions que produisaient sur moi les changements les plus fu-gaces ». Il vit toujours non loin de la Seine, et c’est dans sa vallée qu’il trouve la plupart de ses sujets : le tableau « La Seine à Argenteuil, 1874 » (Kunstmuseum Bern, Legs Robert Vatter) en témoigne. Son intérêt pour les paysages et l’eau ne se démentira jamais, même loin de son pays, à Londres, « Le parlement. Reflets sur la Tamise, 1899-1901 » (Musée Marmottan Monet, Paris) c’est encore les reflets sur l’eau du fleuve londonien qu’il traque et qu’il colore d’harmonies délicates aux multiples sensations. Le parlement dont il peint les effets architec-turaux atteste de ce nouvel urbanisme de Londres comme les récentes réalisations du baron Hausmann à Paris. L’étude de l’irisation de l’eau et de ses multiples miroitements trouvent son apothéose dans les « Nymphéas, 1903 » (Musée Marmottan Monet, Paris) et dans « Le Pont japonais, 1918 » (Musée Marmottan Monet, Paris). A part l’eau et son spectacle sans cesse renouvelé, Monet est un homme de son temps, il rend aussi hommage par huit vues de la gare Saint-Lazare, antichambre de tous les départs vers les banlieues à la mode, vers sa chère Normandie, vers Londres… « Le pont de l’Europe Gare Saint-Lazare, 1877 » (Musée Marmottan Monet, Paris), restitue toute une poétique de la vie moderne. Dans le traitement rapide de la fumée, on retrouve la technique instantanée du peintre impressionniste. Les jeux de la vapeur soulignent les structures métalliques du pont.

1 comment:

  1. Yay I'm surely going back to see the exhibit on Wednesday!!!

    ReplyDelete